Juin 2015 – cinéma

Jurassic World, affiche VF - © http://www.allocine.fr/film/fichefilm-49319/photos/detail/?cmediafile=21197150

3 juin :

Ex Machina, de Alex Garland, avec Domhnall Gleeson, Alicia Vikander, Oscar Isaac : Caleb est programmateur de l’une des plus importantes entreprise d’informatique au monde. Lorsqu’il gagne un concours pour passer une semaine dans un lieu retiré en montagne appartenant à Nathan, le PDG de son entreprise, il découvre qu’il va en fait devoir participer à une fascinante expérience : interagir avec la première intelligence artificielle au monde qui prend la forme d’un superbe robot féminin.

On voulait tout casser, de Philippe Guillard, avec Kad Merad, Charles Berling, Benoît Magimel : cinq amis depuis plus de trente ans, ayant renoncé depuis longtemps à leurs rêves d’adolescents, découvrent un beau jour que le plus assagi de la bande plaque tout pour faire son tour du monde en bateau. En comprenant ce que cache cette décision soudaine, cela réveille leurs plus vieux rêves.

Qui c’est les plus forts?, de Charlotte de Turckheim, avec Alice Pol, Audrey Lamy, Bruno Sanches : Sam, au chômage et pom-pom girl à ses heures, se bat pour conserver la garde de sa jeune sœur et pour arrondir les fins de mois difficiles.

* Loin de la foule déchaînée, de Thomas Vinterberg, avec Carey Mulligan, Juno Temple, Michael Sheen : dans la campagne anglaise de l’époque victorienne, une jeune héritière, Bathsheba Everdeene doit diriger la ferme léguée par son oncle. Femme belle et libre, elle veut s’assumer seule et sans mari, ce qui n’est pas au goût de tous à commencer par ses ouvriers. Bathsheba ne se mariera qu’une fois amoureuse. Qu’à cela ne tienne, elle se fait courtiser par trois hommes, le berger Gabriel Oake, le riche voisin Mr Boldwood et le Sergent Troy.

Manglehorn, de David Gordon Green, avec Al Pacino, Holly Hunter, Chris Messina : A.J. Manglehorn, un serrurier solitaire vivant dans une petite ville américaine, ne s’est jamais remis de la perte de l’amour de sa vie, Clara. Malgré tout, il entretient des relations humaines fragiles en maintenant un contact intermittent avec son fils Jacob, sa petite-fille et surtout Gary, ancien toxico qu’il a pris sous son aile.

Casa Grande, de Fellipe Barbosa, avec Thales Cavalcanti, Marcello Novaes, Suzana Pires : enfant de l’élite bourgeoise de Rio de Janeiro, Jean a 17 ans. Tandis que ses parents luttent pour cacher leur banqueroute, il prend peu à peu conscience des contradictions qui rongent sa ville et sa famille.

Manos Sucias, de Josef Wladyka, avec Christian James Advincula, Jarlin Martinez, Hadder Blandon : depuis le port de Buenaventura, ville la plus dangereuse de Colombie, trois hommes embarquent pour un voyage sur les eaux sombres du Pacifique. Ils transportent une torpille contenant 100 kilos de cocaïne. Avec un filet de pêche pour seule couverture…

Fin de partie, de Sharon Maymon et Tal Granit, avec Ze’ev Revach, Levana Finkelstein, Aliza Rosen : cinq pensionnaires d’une maison de retraite de Jérusalem, ne supportent plus de voir leur ami malade souffrir. A la demande insistante de son épouse, ils se décident à construire une « machine pour mourir en paix » qui conduira le pauvre homme vers l’au-delà. Mais forcer le destin ne se révèle pas si simple.

* Walkabout (La Randonnée), de Nicolas Roeg, avec Jenny Agutter, Luc Roeg, David Gulpilil : deux adolescents Australiens, un frère et une sœur, se retrouvent abandonnés dans le bush. Survivant tant bien que mal dans le désert hostile, ils rencontrent un jeune Aborigène en plein « walkabout », une errance initiatique rituelle.

* Ymma, de Rachid El-Ouali, avec Rachid El-Ouali, Marc Samuel, Afida Tahri :  l’histoire d’un quadragénaire de Casablanca qui décide de s’envoler en Corse à la recherche de sa bien-aimée. Tout ce qu’il sait d’elle, c’est qu’elle vit sur l’île …

* Fort Buchanan, de Benjamin Crotty, avec Andy Gillet, Iliana Zabeth, Pauline Jacquard : quand son mari Frank est envoyé en mission à Djibouti, Roger reste seul sur la base de Fort Buchanan, perdue au milieu des bois, avec sa fille adoptive – la tumultueuse Roxy. Entouré d’une femme d’un certain âge, de trois jolies épouses délaissées et d’un agriculteur-entraîneur de sport, il cherche conseils, compagnie et réconfort.

 

10 juin :

* Jurassic World, de Colin Trevorrow, avec Chris Pratt, Bryce Dallas Howard, Ty Simpkins : l’Indominus Rex, un dinosaure génétiquement modifié, pure création de la scientifique Claire Dearing, sème la terreur dans le fameux parc d’attraction. Les espoirs de mettre fin à cette menace reptilienne se portent alors sur le dresseur de raptors Owen Grady et sa cool attitude.

Comme un avion, de Bruno Podalydès, avec Bruno Podalydès, Agnès Jaoui, Sandrine Kiberlain : Michel, la cinquantaine, est passionné depuis toujours par les avions. Un jour, il tombe en arrêt devant des photos de kayak qui lui font penser à un avion. C’est le coup de foudre. En cachette de sa femme, il achète un kayak et part sur une jolie rivière inconnue.

* version restaurée : Cinema Paradisio (1989), de Guiseppe Tornatore, avec Philippe Noiret, Jacques Perrin, Salvatore Cascio : Alfredo vient de mourir. Pour Salvatore, cinéaste en vogue, c’est tout un pan de son passé qui s’écroule. On l’appelait Toto a l’époque. Il partageait son temps libre entre l’office où il était enfant de chœur et la salle de cinéma paroissiale, en particulier la cabine de projection où régnait Alfredo…

* Un Français, de Diastème, avec Alban Lenoir, Samuel Jouy, Paul Hamy : avec ses copains, Braguette, Grand-Guy, Marvin, Marco cogne les Arabes et colle les affiches de l’extrême droite. Jusqu’au moment où il sent que, malgré lui, toute cette haine l’abandonne. C’est le parcours d’un salaud qui va tenter de devenir quelqu’un de bien.

* Contes Italiens, de Vittorio et Paolo Taviani, avec Riccardo Scamarcio, Kim Rossi Stuart, Jasmine Trinca : Florence, XIVème siècle : la peste fait rage. Dix jeunes gens fuient la ville pour se réfugier dans une villa à la campagne et parler du sentiment le plus élevé qui existe, l’amour, dans toutes ses nuances.

version restaurée : Le Juge Fayard dit le shériff (1977), de Yves Boisset, avec Patrick Dewaere, Aurore Clément, Philippe Léotard : un jeune juge d’instruction aux méthodes peu orthodoxes est chargé d’élucider une affaire de hold-up. Il est convaincu que l’un des suspects, ancien commissaire, bénéficie de protections au plus haut niveau.

Le Monde de Nathan, de Morgan Matthews, avec Asa Butterfield, Rafe Spall, Sally Hawkins : Nathan est un adolescent souffrant de troubles autistiques et prodige en mathématiques. Il tisse pourtant une amitié étonnante avec son professeur anticonformiste Mr. Humphreys, qui le pousse à intégrer l’équipe britannique et participer aux prochaines Olympiades Internationales de Mathématiques.

La Belle Promise, de Suha Arraf, avec Nisreen Faour, Cherien Dabis, Maria Zreik : en Palestine, trois sœurs issues de l’aristocratie chrétienne ont perdu leur terre et leur statut social après la guerre des Six Jours de 1967 avec Israël. Incapables de faire face à leur nouvelle réalité, elles s’isolent du reste du monde en s’enfermant dans leur villa pour se raccrocher à leur vie passée.

Le Souffle, de Alexander Kott, avec Elena An, Karim Pakachakov, Narinman Bekbulatov-Areshev : un homme et sa fille vivent paisiblement dans une ferme isolée des steppes kazakhes. Alors que deux garçons, un Moscovite et un Kazakh, se disputent le cœur de la jeune fille, une menace sourde se fait sentir…

* Être, de Fara Sene, avec Bruno Solo, Salim Kechiouche, Benjamin Ramon : François, Ester, Christian, Mohamed et une SDF. Ils ne se connaissent pas, pourtant, en 24 heures, leurs destins vont se croiser, transformant leur existence douloureuse en un chemin vierge où tout reste à construire…

version restaurée : Ivan le Terrible 2 (1958), de Sergueï Mikhailovich Eisenstein, avec Nikolai Tcherkassov, Serafima Birman, Pavel Kadochnikov : tandis qu’Ivan le Terrible tente d’asseoir son pouvoir en créant une armée personnelle, ses ennemis, les Boyars russes, complotent pour assassiner leur tsar.

 

17 juin :

* Vice Versa, de Pete Docter, avec Amy Poehler, Mindy Kaling, Bill Hader : au Quartier Général, le centre de contrôle situé dans la tête de la petite Riley, 11 ans, cinq Émotions sont au travail. Lorsque la famille de Riley emménage dans une grande ville, avec tout ce que cela peut avoir d’effrayant, les Émotions ont fort à faire pour guider la jeune fille durant cette difficile transition.

Spy, de Paul Feig, avec Melissa McCarthy, Jason Statham, Jude Law : Susan Cooper est une modeste et discrète analyste au siège de la CIA. Elle assiste à distance l’un des meilleurs espions de l’agence, Bradley Fine, dans ses missions les plus périlleuses. Lorsque Fine disparaît, Susan se porte volontaire pour infiltrer le redoutable univers des marchands d’armes…

La Résistance de l’Air, de Fred grivois, avec Reda Kateb, Ludivine Sagnier, Johan Heldenbergh : champion de tir au fusil, Vincent mène une vie tranquille entre sa femme et sa fille. Jusqu’au jour où des problèmes d’argent l’obligent à remettre en cause ses projets et menacent l’équilibre de sa famille. Une rencontre au stand de tir avec Renaud, personnage aussi séduisant qu’énigmatique, lui promet une issue grâce à un contrat un peu particulier. Dès lors, Vincent met le doigt dans un engrenage des plus dangereux…

La Bataille de la Montagne du Tigre, de Tsui Hark, avec Zhang Hanyu, Lin Gengxin, Liya Tong : en 1946, après la capitulation japonaise, la guerre civile fait rage en Chine. Des bandits sans foi ni loi en profitent pour occuper le nord-est du pays. Hawk est le plus puissant et le plus redouté de ces barbares. Avec ses hommes, il vit dans une forteresse imprenable, lourdement armée, au sommet de la Montagne du Tigre.

version restaurée : La Dame de Shangai (1948), de Orson Welles, avec Rita Hayworth, Orson Welles, Everett Sloane : à Cuba, Michael, marin irlandais en quête d’un emploi, sauve d’une agression une jeune femme, Elsa. Le mari d’Elsa, avocat célèbre, offre à Michael d’embarquer sur son yacht pour une croisière vers San Francisco. Elsa et Michael tombent alors amoureux…

Mustang, de Deniz Gamze Ergüven, avec Erol Afsin, Günes Nezihe Sensoy, Doga Zeynep Doguslu : c’est le début de l’été. Dans un village reculé de Turquie, Lale et ses quatre sœurs rentrent de l’école en jouant avec des garçons et déclenchent un scandale aux conséquences inattendues.

Valley of Love, de Guillaume Nicloux, avec Isabelle Huppert, Gérard Depardieu, Dan Warner : Isabelle et Gérard se rendent à un étrange rendez-vous dans la Vallée de la mort, en Californie. Ils ne se sont pas revus depuis des années et répondent à une invitation de leur fils Michael, photographe, qu’ils ont reçue après son suicide, 6 mois auparavant.

L’échappée Belle, de Emilie Cherpitel, avec Clotilde Hesme, Florian Lemaire, Clotilde Courau : il est 5 heures du matin, à une terrasse de café, Léon s’assoit à la table d’Eva et lui demande un chocolat chaud. Il a 11 ans et ne connaît pas ses parents. Elle a 35 ans et pas d’enfant. Elle est libre, fantasque et mène une vie de privilégiée. Il est malin, sage et vit dans un foyer. Ils ne vont plus se quitter.

* The Duke of Burgundy, de Peter Strickland, avec Sidse Babett Knudsen, Chiara d’Anne, Eugenia Caruso : quelque part, en Europe, il n’y a pas si longtemps… Cynthia et Evelyn s’aiment. Jour après jour, le couple pratique le même rituel qui se termine par la punition d’Evelyn, mais Cynthia souhaiterait une relation plus conventionnelle. L’obsession d’Evelyn se transforme rapidement en une addiction qui mène leur relation à un point de rupture…

Lava, de James Ford Murphy, avec Kuana Torres Kahele, Napua Greig : inspiré par la beauté sauvage des îles tropicales et la splendeur des volcans sous -marins, « Lava » est une histoire d’amour tout en musique et en poésie qui se déroule il y a plusieurs millions d’années.

 

24 juin :

Gunman, de Pierre Morel, avec Sean Penn, Jasmine Trinca, Javier Bardem : ex-agent des forces spéciales, Jim Terrier est devenu tueur à gages. Jusqu’au jour où il décide de tourner la page et de se racheter une conscience en travaillant pour une association humanitaire en Afrique. Mais lorsque son ancien employeur tente de le faire tuer, Jim n’a d’autre choix que de reprendre les armes.

Entourage, de Doug Ellin, avec Adrian Grenier, Kevin Connolly, Kevin Dillon : l’action d’Entourage se situe six mois après celle du dernier épisode de la série homonyme, après qu’Ari Gold a accepté la direction d’un studio hollywoodien.

version revisitée : Poltergeist (1982), de Gil Kenan, avec Sam Rockwell, Rosemarie deWitt, Saxon Sharbino : une famille tranquille et prospère emménage dans une maison qui devient le théâtre d’étranges phénomènes. Une nuit, la cadette est enlevée. La famille doit alors affronter un poltergeist qui ne leur laisse aucun répit.

Unfriended, de Levan Gabriadze, avec Shelley Hennig, Moses Jacob Storm, Renee Olstead : une jeune lycéenne se suicide après qu’une vidéo compromettante sur elle ait été publiée sur Internet. Un an plus tard, six de ses amis se connectent, un soir, sur Skype, pour « tchater » entre eux. Mais une septième personne, inconnue des autres, se connecte également.

version restaurée : Le Petit Dinosaure et la Vallée des Merveilles (1988), de Don Bluth, avec Gabriel Damon, Candace Huston, Bill Erwin : les « mangeurs de feuilles », des dinosaures pacifiques, font face à la sécheresse et aux « dents tranchantes », des dinosaures carnivores. Pour leur survie, ils doivent rejoindre la vallée des merveilles. Là débute l’histoire du « long cou » Petit-Pied.

version restaurée : Ascenseur pour l’échafaud (1957), de Louis Malle, avec Jeanne Moreau, Maurice Ronet, George Poujouly : un homme assassine son patron avec l’aide de sa femme dont il est l’amant. Voulant supprimer un indice compromettant, il se retrouve bloqué dans l’ascenseur qui l’emporte sur les lieux du crime.

A Love You, de Paul Lefèvre, avec Antoine Gouy, Paul Lefèvre, Fanny Valette : suite à une soirée trop arrosée et une nuit inoubliable avec une inconnue, Manu se réveille seul avec un message sur son bras lui donnant rendez-vous à Avignon. Persuadé qu’il s’agit de la femme de sa vie, il est prêt à tout pour la retrouver.

version restaurée : Le Grand Embouteillage (1979), de Luigi Comencini, avec Annie Girardot, Alberto Sordi, Marcello Mastroianni : les réactions de plusieurs automobilistes coincés dans un monstrueux embouteillage.

Un moment d’égarement, de Jean-François Richet, avec François Cluzet, Vincent Cassel, Alice Isaaz : Antoine et Laurent, amis de longue date, passent leurs vacances en Corse avec leurs filles respectives : Louna, 17 ans et Marie, 18 ans.  Un soir sur la plage, Louna séduit Laurent.  Louna est amoureuse mais pour Laurent ce n’est qu’un moment d’égarement…

version restaurée : Pitié pour eux (1950), de Luis Buñuel, avec Alfonso Mejia, Roberto Cobo, Estela Inda : dans une banlieue déshéritée de Mexico, El Jaïbo, échappé d’une maison de correction, retrouve sa bande. Ensemble, ils agressent un aveugle et dévalisent un cul-de-jatte. Mais El Jaïbo veut avant tout se venger de Julian, qu’il accuse de l’avoir dénoncé.

L’Année Prochaine, de Vania Leturcq, avec Constane Rousseau, Jenna Thiam, Julien Boisselier : Clotilde et Aude ont 18 ans et sont meilleures amies depuis toujours. Leur relation est forte et fusionnelle comme peuvent l’être les amitiés adolescentes. Elle doivent décider ce qu’elles feront l’année prochaine, après le bac. Clotilde choisit de quitter leur petit village pour aller faire ses études à Paris et entraine Aude avec elle. Mais les deux amies vivront différemment leur nouvelle vie …

Masaan, de Neeraj Ghaywan, avec Richa Chada, Vicky Kaushal, Sanjay Mishra : le film est présenté à Un Certain Regard au Festival de Cannes 2015. Bénarès, la cité sainte au bord du Gange, punit cruellement ceux qui jouent avec les traditions morales. Deepak, un jeune homme issu des quartiers pauvres, tombe éperdument amoureux d’une jeune fille qui n’est pas de la même caste que lui.

Une Seconde Mère, de Anna Muylaert, avec Regina Casé, Michel Joelsas, Camila Márdila : depuis plusieurs années, Val travaille avec dévouement pour une famille aisée de Sao Paulo, devenant une seconde mère pour le fils. L’irruption de Jessica, sa fille qu’elle n’a pas pu élever, va bouleverser le quotidien tranquille de la maisonnée…

Une Mère, de Christine Carrière, avec Mathilde Seigner, Kacey Mottet Klein, Pierfransesco Favino : c’est l’histoire d’une femme simple, qui vit seule avec son fils, un adolescent fermé, souvent violent. Les conflits sont incessants jusqu’à l’extrême. Malgré tout, grâce à leur reste d’amour, ils vont se battre ensemble pour essayer de se remettre du côté de la vie.

Stand, de Jonathan Taïeb, avec Renat Shuteev, Andrey Kurganov, Ekaterina Rusnak : un meurtre homophobe vient d’être commis en Russie. Anton et Vlad croient en avoir été témoin et se lancent dans une enquête. L’aventure n’est pas sans danger et tout est mis en péril mais Anton pense s’approcher d’une vérité…

Mezzanotte, de Sebastiano Riso, avec Davide Capone, Pippo Delbono, Vincenzo Amato : parce qu’il est différent, Davide, adolescent androgyne de 14 ans, est persécuté par son père. Il décide de quitter le foyer familial pour trouver refuge à la Villa Bellini, un parc de Catane. Ce parc est un monde en soi, habité par des marginalisés que la ville préfère ignorer. 

Le Retour de Fabiola, de Jairo Boisier, avec Paola Lattus, Catalina Saavedra, José Soza : à l’âge de trente ans, Fabiola décide de quitter le milieu du X, dont elle était devenue une actrice phare à Santiago du Chili. Elle revient dans la maison familiale, où son père vit avec sa sœur aînée Georgina. Si Georgina n’apprécie guère de voir l’organisation de son foyer perturbée, Fabiola s’aperçoit surtout que son passé la poursuit…

Les Mille et Une Nuits – L’Inquiet, de Miguel Gomes, avec Crista Alfaiate, Miguel Gomes, Miguel Cerqueira : où Shéhérazade raconte les inquiétudes qui s’abattent sur le pays : « Ô Roi bienheureux, on raconte que dans un triste pays parmi les pays où l’on rêve de baleines et de sirènes, le chômage se répand. En certains endroits la forêt brûle la nuit malgré la pluie et en d’autres hommes et femmes trépignent d’impatience de se jeter à l’eau en plein hiver. Parfois, les animaux parlent, bien qu’il soit improbable qu’on les écoute. Dans ce pays où les choses ne sont pas ce qu’elles semblent être, les hommes de pouvoir se promènent à dos de chameau et cachent une érection permanente et honteuse ; ils attendent qu’arrive enfin le moment de la collecte des impôts pour pouvoir payer un dit sorcier qui… ». Et le jour venant à paraître, Shéhérazade se tait.

Publicités
About plumedunet (128 Articles)
Dévoreuse de romans et de séries télés, accro au cinéma. Scribouilleuse passionnée. Trois articles par semaine. Facebook : https://www.facebook.com/laplumedunet Twitter : https://twitter.com/RaphaelleSENNA

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :