Février 2015 – cinéma

La Nuit au Musée 3, Affiche VF - © http://www.allocine.fr/film/fichefilm-218483/photos/detail/?cmediafile=21155195

4 février :

* La Nuit au Musée 3 : Le Secret des Pharaons, de Shawn Levy, avec Ben Stiller, Robin Williams (dans son dernier rôle), Owen Wilson : Larry, gardien de musée le plus survolté, quitte New York pour Londres où il va vivre sa plus grande aventure.

* Jupiter : le Destin de l’Univers, de Andy et Lana Wachowski, avec Channing Tatum, Mila Kunis, Sean Bean : née sous un ciel étoilé, Jupiter Jones est promise à un destin hors du commun. Devenue adulte, elle a la tête dans les étoiles, mais enchaîne les coups durs et n’a d’autre perspective que de gagner sa vie en nettoyant des toilettes. Ce n’est que lorsque Caine, ancien chasseur militaire génétiquement modifié, débarque sur Terre pour retrouver sa trace que Jupiter commence à entrevoir le destin qui l’attend depuis toujours : grâce à son empreinte génétique, elle doit bénéficier d’un héritage extraordinaire qui pourrait bien bouleverser l’équilibre du cosmos…

Papa ou Maman, de Martin Bourboulon, avec Marina Foïs, Laurent Lafitte, Alexandre Desrousseaux : Florence et Vincent Leroy ont tout réussi. Leurs métiers, leur mariage, leurs enfants. Et aujourd’hui, c’est leur divorce qu’ils veulent réussir. Les ex-époux modèles se déclarent la guerre : et ils vont tout faire pour NE PAS avoir la garde des enfants.

It Follows, de David Robert Mitchell, avec Maika Monroe, Keir Gilchrist, Daniel Zovatto : après une expérience sexuelle apparemment anodine, Jay se retrouve confrontée à d’étranges visions et  l’inextricable impression que quelqu’un, ou quelque chose, la suit. Abasourdis, Jay et ses amis doivent trouver une échappatoire à la menace qui semble les rattraper…

Félix et Meira, de Maxime Giroux, avec Hadas Yaron, Martin Dubreuil, Luzer Twersky : tout oppose Félix et Meira. Lui mène une vie sans responsabilité ni attache. Son seul souci, dilapider l’héritage familial. Elle est une jeune femme juive hassidique, mariée et mère d’un enfant, s’ennuyant dans sa communauté. Rien ne les destinait à se rencontrer, encore moins à tomber amoureux.

La Grande Aventure de Maya l’Abeille, de Alexs Stadermann, avec les voix de Beate Gerlach, Stefan Krause, Roland Hemmo : dans l’univers bien ordonné des abeilles, la petite Maya a bien du mal à trouver sa place, et ses tentatives aussi drôles que maladroites pour s’intégrer lui attirent les foudres de la sévère Buzzlina, conseillère de la Reine…

Gus, petit oiseau, grand voyage, de Christian de Vita, avec les voix de Arthur Dupont, Sara Forrestier, Bruno Salomone : à l’heure du départ pour la grande migration, Darius, le doyen de la volée, est blessé, il va devoir confier tous ses secrets et le nouvel itinéraire du voyage au premier oiseau venu. Et cet oiseau… c’est Gus, exalté à l’idée de découvrir enfin le monde… mais pas du tout migrateur ! Car il a été élevé par une coccinelle …

* Frank, de Lenny Abrahamson, avec Domhnall Gleeson, Maggie Gyllenhaal, Scoot McNairy : jeune musicien rêvant d’être une rock star, Jon croise le chemin d’un groupe de pop avant-gardiste à la recherche d’un nouveau clavier. Il devient vite le protégé de Frank, leur leader, aussi fascinant que mystérieux…

Amour Fou, de Jessica Hausner, avec Birte Schnoeink, Christian Friedel, Stephan Grossmann : Berlin, à l’époque romantique. Le jeune poète tragique Heinrich souhaite dépasser le côté inéluctable de la mort grâce à l’amour : il tente de convaincre sa cousine Marie, qui lui est proche, de contrer le destin en déterminant ensemble leur suicide, mais Marie, malgré son insistance, reste sceptique.

version restaurée : Mr Smith au Sénat (1940), de Frank Capra, avec James Stewart, Claude Rains, Jean Arthur : Jefferson Smith est très aimé des Boys Rangers, un club de jeunes garçons qu’il dirige. Cet homme populaire et naïf est une affaire pour le gouverneur Hopper et son chef politique Jim Taylor, qui en font un sénateur idéal pour couvrir leurs sombres histoires.

version restaurée : New York-Miami (1934), de Frank Capra, avec Ward Bond, Blanche Friderici, Clark Gable : Ellie fuit son père millionnaire et décide de rallier New York. Elle rencontre Pete, un journaliste, dans le bus, qui comprend très vite qui elle est, son père ayant promis une récompense à qui la lui ramènerait…

version restaurée : Tous en Scène! (1953), de Vincente Minnelli, avec Fred Astaire, Cyd Charisse, Jack Buchanan : Tony Hunter, artiste déchu, revient à New York où il est accueilli par ses deux vieux amis, Lily et Ted. Ils se lancent dans la création d’une comédie musicale qui, à sa première représentation, est un échec retentissant.

version restaurée : L’Extravagant Mr. Deeds (1936), de Frank Capra, avec Gary Cooper, Jean Arthur, George Bancroft : Longfellow Deeds est un homme simple et naïf vivant dans une petite ville américaine. Sa vie est bouleversée quand il apprend qu’il vient d’hériter de 20 millions de dollars. Il se rend alors à New York pour toucher cet héritage…

Les Jours d’Avant, de Karim Moussaoui, avec Mehdi Ramdani, Souhila Mallem, Mohammed Ghouli : dans une cité du sud d’Alger, au milieu des années 90, Djaber et Yamina sont voisins, mais ne se connaissent pas. En quelques jours pourtant, ce qui n’était jusque-là qu’une violence sourde et lointaine éclate devant eux, modifiant à jamais leurs destins…

version restaurée : Horizons Perdus (1937), de Frank Capra, avec Ronald Colman, John Howard, Edward Everett Horton : une révolution vient d’éclater en Chine et Robert Conway est obligé de prendre la fuite avec quatre autres Américains. Mais leur avion est détourné et ils arrivent dans une vallée tibétaine où le temps semble ne pas s’écouler.

Les Jours Venus, de Romain Goupil, avec Valeria Bruni Tedeschi, Marina Hands, Noémie Lvovsky : succession de séquences qui déclinent une vie en passant du présent au passé et inversement, d’un bilan à une nouvelle interrogation. Un film sur le temps qui passe, sur le temps qui reste jusqu’au jour venu.

Kaddish pour un Ami, de Léo Khashin, avec Ryszard Ronczewski, Neil Belakhdar, Neil malik Abdullah : Ali, qui a grandi dans un camp de réfugiés palestiniens, fuit le Liban avec sa famille et s’installe à Berlin, dans le quartier cosmopolite du Kreuzberg. Là, une bande de la cité le met au défi de saccager l’appartement d’Alexander, un vétéran juif russe de la Seconde Guerre mondiale.

* Pitchipoï, de Charles Najman, avec Xavier Gallais, Laurent Lacotte, Sabrina Seyvecou : Julien Schulmann est humoriste. Il vient de perdre son père, un juif polonais, survivant des camps d’extermination. Avant de mourir, son père a laissé un « testament » où il demande à son autre fils, Pierre, pourtant disparu depuis deux ans, de disperser ses cendres sur sa terre d’origine. Cette préférence familiale sera un choc cruel pour Julien qui va ouvrir en lui un abîme, mettant peu à peu au jour un secret indicible…

version restaurée : La Grande Muraille (1933), de Frank Capra, avec Barbara Stanwyck, Walter Connolly, Nils Asther : c’est pour épouser le docteur Robert Strike que Megan Davis, missionnaire, arrive a Shanghai en pleine guerre civile. Alors qu’elle tente, avec son futur mari, d’évacuer des enfants de la zone la plus dangereuse, elle s’évanouit dans la foule des réfugiés sous les yeux du general Yen. Elle est alors condamnée a rester dans la résidence d’été de ce dernier tant que le pays sera troublé par la guerre. Peu a peu Megan tombe amoureuse du général.

* Kertu, de Ilmar Raag, avec Mait Malmsten, Ursula Ratasepp, Külliki Saldre : sur la petite île de Sareema en Estonie, Kertu, 30 ans, vit chez ses parents sous l’emprise d’un père despotique. Lors d’une fête de village, elle se rapproche de Villu, un homme à la dérive. Cette rencontre va bouleverser sa vie…

version restaurée : Amour Défendu (1932), de Frank Capra, avec Robert Graves, Claude Kingston, Barbara Stanwick : Lulu Smith est une jeune employée qui tombe amoureuse d’un avocat à bord d’un bateau. Mais, leur avenir ensemble s’obscurcit quand Bob lui annonce qu’il est marié. Se destinant à une carrière politique, il refuse de divorcer. Lulu se fait alors passer pour une domestique.

Le Paradis de Sandra, de Marianne Roussy-Moreau, avec Sanda Liliana Sánchez, Carlos Benavidez, Victor Rojas : dès son arrivée au bidonville de « El Paraiso », à Bogota en Colombie, à l’âge de sept ans, Sandra refuse la misère ambiante et décide d’améliorer le sort des autres. Quelques années plus tard, elle a réussi à monter une maison de quartier où jeunes et vieux viennent se nourrir et se rencontrer.

 

11 février :

* Cinquante Nuances de Grey, de Sam Taylor-Johnson, avec Jamie Dornan, Dakota Johnson : sérieusement, il vous faut un résumé ? « L’histoire d’une romance passionnelle, et sexuelle, entre un jeune homme riche amateur de femmes, et une étudiante vierge de 22 ans. »

* Les Nouveaux Héros, de Don Hall et Chris Williams, avec les voix de Scott Adsit, Ryan Potter, Daniel Henney : un petit génie de la robotique nommé Hiro Hamada découvre qu’un complot criminel menace de détruire la ville de San Fransokyo. Avec l’aide de son plus proche ami, Baymax le robot infirmier, et de ses compagnons qu’il va transformer en une bande de superhéros high-tech, Hiro va tout faire pour sauver la ville et sa population de l’infâme Yokai…

Un village presque parfait, de Stéphane Meunier, avec Didier Bourdon, Lorànt Deutsch, Lionel Astier : « Saint-Loin-la-Mauderne », un petit village frappé de plein fouet par la crise et la désertification.Son dernier espoir : relancer l’usine de fumage de saumon. Seul problème, les assurances exigent la présence d’un médecin à demeure.

L’enquête, de Vincent Garenq, avec Gilles Lellouche, Charles Berling,Laurent Capelluto : 2001. Le journaliste Denis Robert met le feu aux poudres dans le monde de la finance en dénonçant le fonctionnement opaque de la société bancaire Clearstream. Sa quête de vérité pour tenter de révéler « l’Affaire des affaires » va rejoindre celle du juge Renaud Van Ruymbeke…

* version restaurée : Un frisson dans la nuit (1971), de Clint Eastwood, avec Clint Eastwood, Jessica Walter, Donna Mills : un programmateur de disques de radio passe tous les jours, à la demande d’une auditrice, la chanson « Misty ». Un soir dans un bar, il rencontre une jeune femme, Evelyn. Elle lui avoue être l’auditrice. Une liaison plus qu’orageuse s’annonce.

version restaurée : Les Désaxés (1960), de John Huston, avec Clark Gable, Marilyn Monroe, Montgomery Clift : à Reno, Roslyn s’apprête à divorcer. Fasciné par la beauté de la jeune femme, un cow-boy entre deux âges lui demande de partager son existence. Elle se lie également d’amitié avec un riche éleveur et un garagiste veuf mais subissent ensemble une misère affective et intellectuelle.

Les Merveilles, de Alice Rohrwacher, avec Maria Alexandra Lungu, Sam Louwyck, Alba Rohrwacher : dans un village en Ombrie, c’est la fin de l’été. Gelsomina vit avec ses parents et ses trois jeunes sœurs, dans une ferme délabrée où ils produisent du miel. Volontairement tenues à distance du monde par leur père, qui en prédit la fin proche et prône un rapport privilégié à la nature, les filles grandissent en marge.

* Il est difficile d’être un dieu, de Alexei Guerman, avec Leonid Yarmolnik, Aleksandr Chutko, Yuriy Tsurilo : un groupe de scientifiques est envoyé sur Arkanar, une planète placée sous le joug d’un régime tyrannique à une époque qui ressemble étrangement au Moyen-Âge. Tandis que les intellectuels et les artistes sont persécutés, les chercheurs ont pour mot d’ordre de ne pas infléchir le cours politique et historique des événements.

Mon fils, de Eran Riklis, avec Tawfeek Barhom, Yaël Abecassis, Michael Moshonov : Eyad a grandi dans une ville arabe en Israël. A 16 ans, il intègre un prestigieux internat juif à Jérusalem. Il est le premier et seul Arabe à y être admis. Il essaie désespérément de se faire accepter par ses camarades mais n’a qu’un véritable ami, Jonathan, un garçon atteint d’une maladie héréditaire.

* Casting Sauvage, de Galaad Hemsi, avec Soufiane Adjadji, Johnny Amaro, Michaël Bernadat : l’histoire que raconte le film est simple : « Rémi apprend un jour que son père jusqu’alors inconnu vit à l’autre bout de la France. Il décide de partir à sa rencontre en mobylette. » Mais la singularité du film repose sur le fait que toute cette histoire est filmée dans le cadre unique d’une salle de casting et montée à partir de plus de 100 heures de rushes.

Une histoire américaine, de Armel Hostiou, avec Vincent Macaigne, Kate Moran, Sofie Rimestad : par amour, Vincent a suivi Barbara à New York. Mais elle ne veut plus de lui. Obsédé par l’idée de la reconquérir, il décide d’aller jusqu’au bout…

version restaurée : L’étrangleur (1972), de Paul Vecchiali, avec Jacques Perrin, Julien Guiomar, Eva Simonet : marqué par un traumatisme d’enfance, un homme étrangle des femmes, la nuit, toujours avec la même écharpe blanche.

version restaurée : Corps à coeur (1978), de Paul Vecchiali, avec Sonia Savange, Hélène Surgère, Nicolas Silberg : un jeune garagiste du Kremlin-Bicêtre tombe fou amoureux d’une bourgeoise de cinquante ans. Se sachant atteinte d’une maladie incurable elle accepte cet amour et décide de vivre avec son jeune amant.

version restaurée : Change pas de main (1975), de Paul Vecchiali, avec Serge Casado, Hélène Surgère, Jean-Christophe Bouvet : Madame Bourgeois, une femme politique reçoit un film pornographique dans lequel figure son fils. Elle engage alors une détective privée afin de découvrir l’identité de son maître-chanteur.

version restaurée : Femmes, femmes (1974), de Paul Vecchiali, avec Hélène Surgère, Sonia Savange, Huguette Forge : Hélène et Sonia, deux comédiennes cinquantenaires, ne parviennent plus à retrouver le succès. Enchaînant les déboires, les deux amies finissent même à la rue avant d’apprendre que le metteur en scène auquel elles ont toutes les deux été mariées les a incluses dans son testament.

Africaine, de Stéphanie Girerd, avec Nina Meurisse, Anna Mihalcea, Caroline Baehr : lors d’une visite à ses parents installés depuis peu en Afrique, Géraldine, 27 ans, doit replonger dans son enfance et affronter de vieilles rivalités avec sa soeur aînée, Alice, qui la martyrisait quand elle était petite.

 

18 février :

American Sniper, de Clint Eastwood, avec Bradley Cooper, Sienna Miller, Kyle Gallner :  tireur d’élite des Navy SEAL, Chris Kyle est envoyé en Irak dans un seul but : protéger ses camarades. Sa précision chirurgicale sauve d’innombrables vies humaines sur le champ de bataille et, tandis que les récits de ses exploits se multiplient, il décroche le surnom de « La Légende ».

Bob l’Éponge – Le film : un héros sort de l’eau, de Paul Tibbit, avec Tom Kenny, Bill Fagerbakke, Clancy Brown : tout baigne à Bikini Bottom pour Bob l’éponge, l’éternel optimiste et ses amis: Patrick l’étoile de mer fidèle, Carlo le calamar égoïste, Sandy l’écureuil et Monsieur Krabs, le crustacé obsédé par l’argent! Cependant tout bascule quand la recette du pâté de crabe est volée par le diabolique pirate Steak Barbare.

Kingsman : services secrets, de Matthew Vaughn, avec Colin Firth, Samuel L. Jackson, Mark Strong : KINGSMAN, l’élite du renseignement britannique en costumes trois pièces, est à la recherche de sang neuf. Pour recruter leur nouvel agent secret, elle doit faire subir un entrainement de haut vol à de jeunes privilégiés aspirant au job rêvé.

Bis, de Dominique Farrugia, avec Kad Merad, Franck Dubosc, Alexandra Lamy : Éric et Patrice sont amis depuis le lycée. Au fil des années, chacun a pris un chemin très différent : d’un côté Éric, hédoniste sans attaches aux multiples conquêtes, et de l’autre Patrice, père de famille « monogame » à la vie bien rangée…

Réalité, de Quentin Dupieux, avec Alain Chabat, Jonathan Lambert, Elodie Bouchez : Jason Tantra, un cameraman placide, rêve de réaliser son premier film d’horreur. Bob Marshall, un riche producteur, accepte de financer son film à une seule condition : Jason a 48 heures pour trouver le meilleur gémissement de l’histoire du cinéma…

version restaurée : Prête à tout (1995), de Gus Van Sant, avec Nicole Kidman, Matt Dillon, Casey Affleck : pour atteindre son rêve et devenir une star du petit écran, Suzanne est prête à tout. Même à faire disparaître son mari…

Vincent n’a pas d’écailles, de Thomas Salvador, avec Thomas Salvador, Vimala Pons, Youssef Hajdi : Vincent a un pouvoir extraordinaire : sa force et ses réflexes décuplent au contact de l’eau. Pour vivre pleinement ce don, il s’installe dans une région riche en lacs et rivières, et suffisamment isolée pour préserver sa tranquillité. Lors d’une escapade aquatique, il est surpris par Lucie dont il tombe amoureux.

Max et Lenny, de Fred Nicolas, avec Camélia Pand’or, Jisca Kalvanda, Adam Hegazy : Lenny est une adolescente sauvage et solitaire d’une cité des quartiers nord de Marseille. C’est par le rap qu’elle exprime les difficultés de son quotidien. C’est aussi par lui qu’elle réussit à s’en évader.

Bons à rien, de Gianni di Gregorio, avec Gianni di Gregorio, Marco Marzocca, Valentina Lodovini : combien d’injustices doit encore subir le pauvre Gianni ? De ses collègues de bureau, à son infecte voisine, jusqu’aux exigences impossibles de son ex-femme, les brimades qu’il vit au quotidien sont infinies. Il faudrait se mettre en colère et apprendre à se faire respecter, mais comment fait-on ?

version restaurée :  Blanches Colombes et Vilains Messieurs (1955), de Joseph L. Mankiewicz, avec Marlon Brando, Franck Sinatra, Jean Simmons :  Nathan Detroit, propriétaire d’un tripot new-yorkais, a un urgent besoin d’argent. Il va trouver Sky Masterson, un joueur invétéré, et lui propose un pari on ne peut plus extravagant : Sky doit emmener dîner le soir même à La Havane une jeune femme oeuvrant pour l’Armée du salut.

version restaurée : Peppermint frappé (1967), de Carlos Saura, avec Geraldine Chaplin, Jose Luis López Vázquez, Alfredo Mayo : Julián, radiologue, a installé son cabinet à domicile. Il travaille dans l’isolement, seulement assisté dans ses tâches par Ana, une infirmière taciturne et réservée. Un jour, Julián est invité chez son meilleur ami d’enfance, Pablo, un aventurier épicurien tout juste revenu d’Afrique. Ce dernier lui présente sa nouvelle épouse, Elena, une blonde radieuse et décomplexée. En la voyant, Julián est traversé par le souvenir fugace d’une jeune femme aperçue pendant son adolescence lors d’une cérémonie religieuse. Hanté par cette image idéale, il tombe amoureux d’Elena, laquelle se joue de ses déclarations passionnées. Dès lors, le radiologue, frustré, se tourne vers son assistante Ana et la fétichise en un objet de son désir…

 

25 février :

Projet Almanac, de Dean Israelite, avec Jonny Weston, Sofia Black D’Elia, Michelle DeFraites, Allen Evangelista : et si vous aviez une seconde chance… Que feriez-vous ? Que changeriez-vous ? Jusqu’où iriez-vous ? Quatre adolescents font une découverte qui va changer leur vie : une machine aux possibilités infinies… mais aux conséquences parfois irréversibles. Serez-vous prêts à vivre et revivre l’expérience de votre vie ?

Les Chevaliers du Zodiac – La Légende du Sanctuaire, de Keichi Sato, avec les voix de Nobuhiko Okamoto, Kenji Nojima, Rikiya Koyama : au commencement, il y avait une Déesse chargée de protéger la Terre, Athéna. Gardienne de l’équilibre, elle fut cachée des Forces du Mal.Quand sa vie est menacée, Seiya et les Chevaliers de Bronze endossent leurs armures.

* Birdman, de Alejandro González Iñárritu, avec Michael Keaton, Zach Galifianakis, Edward Norton : à l’époque où il incarnait un célèbre super-héros, Riggan Thomson était mondialement connu. Mais de cette célébrité il ne reste plus grand-chose, et il tente aujourd’hui de monter une pièce de théâtre à Broadway dans l’espoir de renouer avec sa gloire perdue. Durant les quelques jours qui précèdent la première, il va devoir tout affronter : sa famille et ses proches, son passé, ses rêves et son ego…
S’il s’en sort, le rideau a une chance de s’ouvrir.

* Annie, de Will Gluck, avec Quvenzhané Wallis, Jamie Foxx, Rose Byrne : une nouvelle adaptation de Annie, la comédie musicale de Broadway. 

Le Dernier Loup, de Jean-Jacques Annaud, avec Feng Shaofeng, Shawn Dou, Ankhnyam Ragchaa : 1969. Chen Zhen, un jeune étudiant originaire de Pékin, est envoyé en Mongolie-Intérieure afin d’éduquer une tribu de bergers nomades.

version restaurée : Zorba le Grec (1964), de Michael Cacoyannis, avec Anthony Quinn, Alan Bates, Irène Papas : Basil, un jeune écrivain britannique, retourne en Crète pour prendre possession de l’héritage paternel. Il rencontre Zorba, un Grec exubérant qui insiste pour lui servir de guide.

A 14 ans, de Hélène Zimmer, avec Athalia Routier, Galatea Bellugi, Najaa Bensaid : c’est la rentrée. Sarah, Jade et Louise se retrouvent pour une dernière année au collège. Entre euphorie, rivalités, révoltes et séduction, elles affrontent les tourments de l’adolescence pour trouver leur place.

Loin de mon père, de Keren Yedaya, avec Maayan Turjeman, Tzahi Grad, Yaël Abecassis : Moshe et Tami sont en couple. Moshe a cinquante ans, Tami est à peine entrée dans la vingtaine. Ils vivent une relation cruelle dont Tami ne semble pas pouvoir se libérer. Tami et Moshe sont père et fille. 

version restaurée : Polyester (1981), de John Waters, avec Sharon Niesp, Francine Fishpaw, Tab Hunter : les aventures odorantes d’une famille peu reluisante. Maman, Divine, est alcoolique, papa s’occupe d’un drive-in porno, le fils est un « ecraseur d’orteils » qui « sniffe » de la colle et la fille est nymphomane. La rencontre de Divine avec un play-boy sur le retour va bousculer l’equilibre precaire mais reel de cette charmante famille.

Hungry Hearts, de Saverio Costanzo, avec Adam Driver, Alba Rohrwacher, Roberta Maxwell : Jude est Américain, Mina Italienne. Ils se rencontrent à New York, tombent fous amoureux et se marient. Lorsque Mina tombe enceinte, une nouvelle vie s’offre à eux.

La Duchesse de Varsovie, de Joseph Morder, avec Alexandra Stewart, Andy Gillet : Valentin est un jeune peintre qui vit dans le monde imaginaire de ses tableaux. Lorsqu’il retrouve sa grand-mère Nina, une émigrée juive polonaise dont il se sent très proche, il lui confie son manque d’inspiration et sa solitude. Au fil de ces quelques jours passés ensemble dans un Paris rêvé, le passé que Nina a toujours cherché à dissimuler se révèle.

Inupiluk, de Sébastien Betbeder, avec Thomas Blanchard, Thomas Scimeca, Gaëtan Vourc’h : ce soir, comme deux, trois ou quatre fois par semaine, Thomas rejoint Thomas au café, là où ils ont leurs habitudes. Mais l’esprit de Thomas est ailleurs, à l’autre bout du monde, dans les plaines enneigées du Groenland où vit son père.

Bien de chez nous, de Henri De Latour, avec Virginie Godier, Francis Bodin, Manon Cerret : un village se raconte, montre avec émotion et humour, la vitalité de son terroir. Monsieur le sous-préfet veut expulser Milena et sa fille Pauline, sans-papiers au village de Lasalle. Tout le monde se connait. Suspicion, rejet, solidarité ? En quatre jours, le sort de Milena va changer la vie paisible de la petite vallée de la Salindrenque.

 

Publicités
About plumedunet (128 Articles)
Dévoreuse de romans et de séries télés, accro au cinéma. Scribouilleuse passionnée. Trois articles par semaine. Facebook : https://www.facebook.com/laplumedunet Twitter : https://twitter.com/RaphaelleSENNA

2 Comments on Février 2015 – cinéma

  1. Je t’avoue, niveau gros blockbuster, que je suis très curieux de voir Jupiter Ascending !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :