Janvier 2015 – cinéma

Loin des Hommes, Viggo Mortensen (Daru) et Reda Kateb (Mohamed) © http://www.allocine.fr/film/fichefilm-221570/photos/detail/?cmediafile=21135158

7 janvier : 

L’Affaire Sk1, de Frédéric Tellier, avec Raphaël Personnaz, Nathalie Baye, Olivier Gourmet : l’histoire de l’inspecteur Franck Magne à Paris, en 1991, et d’une série d’assassinats de jeunes filles qu’il est le seul à connecter.

Invincible, de Angelina Jolie, avec Jack O’Connell, Domhnall Gleeson, Garrett Hedlund : l’histoire du coureur olympique et héros de la Seconde Guerre Mondiale Louis Zamperini, dont l’avion s’écrase en mer en 1942 et qui doit survivre sur un canot de sauvetage avec trois autres rescapés.

Captives, de Atom Egoyan, avec Ryan Reynolds, Scott Speedman, Rosario Dawson : huit ans après la disparition de Cassandra, des indices laissent à penser qu’elle est peut-être encore vivante. Les enquêteurs, ses parents, et aussi elle-même, vont essayer d’élucider ce mystère.

*Queen and Country, de John Boorman, avec Callum Turner, Caleb Landry Jones, Pat Shortt : Angleterre, 1952 : Bill Rohan, 18 ans, voit son histoire d’amour naissante contrariée lorsqu’il est appelé pour son service militaire de 2 ans, dans un camp d’entraînement pour jeunes soldats à destination de la Corée. Là, entre le psychorigide Sergent et son nouvel ami le farceur Percy, il découvre un autre monde.

La Rançon de la Gloire, de Xavier Beauvois, avec Benoît Poelvoorde, Roschdy Zem, Séli Gmach : Lac Léman, 1977. Eddy sort d prison. Il est recueilli par son ami Osman. Les deux amis passent un marché : Eddy peut rester autant qu’il le veut s’il s’occupe de Samira, la fille de Osman, pendant que la femme de ce dernier, Noor, est à l’hôpital. Mais le manque d’argent complique la situation. Alors, Eddy a une idée qui pourrait mal tourner …

*version restaurée : Les Chevaux de Feu (mars 1966), de Sergei Paradjanov, avec Ivan Mikolaitchouck, Larissa Kadotchnikova, Tatiana Bestaeva : un Roméo et Juliette ukrainien.

Salaam Bombay !, de Mira Nair, avec Shafiq Syed, Hansa Vithal, Chanda Sharma : dans Bombay, un jeune garçon endetté auprès de sa mère survit en vendant du thé.

My Two Daddies, de Travis Fine, avec Alan Cumming, Garret Dillahunt, Isaac Leyva : un couple homosexuel dans la Californie des années 80 tente de conserver la garde d’un enfant qui leur a été confié.

Teddy Bear, de Mads Matthiesen, avec Kim Kold, David Winters, Elsebeth Steentoft : quand son oncle revient d’un voyage en Thaïlande avec une épouse, Dennis, 38 ans, d’une timidité maladive, décide d’y aller à son tour, convaincu que trouver l’âme sœur là-bas est plus simple.

La Traite des Blanches, de Luigi Comencini, avec Vittorio Gassman, Marc Lawrence, Silvana Pampanini : Italie, après-guerre. Des marathons de danse organisés par le gangster Marquedi servent à cacher un réseau de prostitution. Pour sortir de la misère, Lucia s’y inscrit, et pour payer l’avocat de son homme, Alda, réscapée d’un dernier convoi en partance pour l’Amérique, accepte de revenir. Entre Marquedi, qui convoite Lucia, et Michele, un membre de gang, homme de Lucia, la guerre devient vite personnelle.

Le Scandale Paradjanov ou La Vie Tumultueuse d’un Artiste Soviétique, de Serge Avédikian et Olena Fetisova, avec Serge Avédikian, Yulia Peresild, Karen Padalov : biopic sur Sergei Paradjanov, réalisateur soviétique d’avant-garde, opposé à toute forme d’autorité, dans un pays totalitariste et opposé aux artistes indépendants.

Les Mains Courageuses dans le Chaos du Temps, de Mika’Ela Fisher, avec Mika’Ela Fisher et Birgit Yew : il était une fois un petit tailleur très actif, dont l’atelier regorgeait de créations merveilleuses. Pleine d’idées et courageuse, elle part en voyage, mais ne rencontre que des échecs et des désillusions. Pourtant, décidée, à la volonté de fer, elle décide de repartir, mais cette fois, elle met en place une stratégie.


14 janvier :


*version restaurée : Dirty Dancing (décembre 1987), de Emile Ardolino, avec Patrick Swayze, Jennifer Grey : dans les années 60, Baby rencontre Johnny et découvre la danse.

*Loin des Hommes, de David Oelhoffen, avec Viggo Mortensen, Reda Kateb, Djemel Barek : Algérie, 1954. Au coeur d »un hiver glacial, alors que la rebéllion s’éveille dans la vallée, l’instituteur Daru, un reclus, doit escorter Mohamed, un paysan accusé du meurtre de son cousin, à travers l’Atlas algérien.

Les Souvenirs, de Jean-Paul Rouve, avec Michel Blanc, Annie Cordy, Mathieu Spinosi : Romain, 23 ans, aimerait être écrivain mais est pour l’instant veilleur de nuit dans un hôtel. Son père, 58 ans, part à la retraite et fait semblant de ne pas y accorder d’importance. Son colocataire, 24 ans, ne pense qu’à séduire une fille, n’importe laquelle. Sa grand-mère, 85 ans, n’accepte pas de se retrouver en maison de retraite. Alors quand elle s’enfuit, c’est à Roman que son père confie la mission de la retrouver.

The Smell of Us, de Larry Clark, avec Lucas Ionesco, Diane Rouxel, Théo Cholbi : Math, Marie, Pacman, JP, Toff se retrouvent tous les jours au Dôme, derrière le Palais de Tokyo à Paris pour skater, se défoncer, s’amuser, à deux pas du monde des arts qu’ils ne connaissent pas. Entre les vies de famille compliquées, les soirées trash et l’attrait de l’argent facile, Toff filme tout, tout le temps.

*Les Nouveaux Sauvages, de Damián Szifron, avec Ricardo Darín, Oscar Martinez, Leonardo Sbaraglia : face à l’inégalité, à l’injustice et à l’exigence du monde, qui créent le stress et la dépression, certains craquent et parfois pour trois fois rien se laissent aller au pétage de plombs, à la violence, traversent la frontière ténue entre civilisation et barbarisme.

*Wild, de Jean-Marc Vallée, avec Reese Whiterspoon : après plusieurs années d’errance et d’addiction, et l’échec de son couple, Cheryl décide radicalement de tourner le dos à son passé. Accompagnée du seule fantôme de sa mère, elle part pour un voyage en solitaire de 1700 km, le long de la côte Ouest des Etats-Unis. Elle va affronter ses plus grandes peurs, approcher ses limites, frôler la folie mais aussi découvrir sa force et se reconstruire.

*Souvenirs de Marnie, 20ème long-métrage des studios Ghibli, de Hiromasa Yonebayashi, avec les voix de Sara Takatsuki, Nanako Matsushima, Susumu Terajima : très solitaire et renfermée, Anna a perdu ses parents toute petite et vit en ville avec sa famille adoptive. Lorsque son asthme s’aggrave, sa mère l’envoie au bord de la mer chez des parents, les Oiwa. Pour Anna, l’été devient une aventure, marquée par la découverte d’une grande maison inhabitée depuis longtemps où elle rencontre l’étrange et mystérieuse Marnie.

The Cut, de Faith Atkin, avec Tahar Rahim, Simon Abkarian, Makram Khoury : Anatolie 1915, en plein coeur de la Première Guerre Mondiale. Alors que l’armée turque s’attaque aux Arméniens, Nazaret Mannogian, un jeune forgeron, est séparé de sa femme et de ses deux filles. Des années plus tard, rescapé du massacre, il apprend que ses filles sont toujours en vie. Porté par l’espoir, il se lance dans une quête éperdue, de la Mésopotamie au Dakota.

*A Girl Walks Home Alone At Night, de Ana Lily Armipour, avec Sheila Vand, Arash Marandi, Marshall Maneshdans l’étrange ville de Bad City, lieu de tous les vices où suintent la mort et la solitude, les habitants n’imaginent pas qu’un vampire les surveille. Mais quand l’amour entre en jeu, la passion rouge sang éclate. Le résumé ne fait pas du tout honneur à ce film en noir et blanc aux allures de Sin City iranien.

Bébé Tigre, de Cyprien Vial, avec Harmandeep Palminder, Vikram Sharma, Elisabeth Lando : en France depuis 2 ans, Many, 17 ans, mène la vie d’un ado comme un autre. Mais ses parents restés en Inde lui ont confié une responsabilité qui va le pousser à se mettre en danger.

Alda et Maria, de Pocas Pascoal, avec Ciomara Morais, Cheila Lima, Willion Brandão : Lisbonne, été 1980. Fuyant la guerre en Angola, deux soeurs, Alda et Maria, arrivent dans la banlieue grise et doivent apprendre à survivre sans argent. Avec l’aide d’autres angolais, elles s’organisent une existence précaire qui va faire d’elles des femmes fortes et dignes.

 


21 janvier :

Taken 3, de Olivier Megaton, avec Liam Neeson, Forest Whitaker, Famke Janssen : l’ex-agent Bryan Mills est de retour, et cette fois, il est accusé du meurtre de son ex-femme. Décidé à trouver le vrai coupable et à protéger sa fille, il prend la fuite.

Discount, de Louis-Julien Petit, avec Olivier Barthelemy, Corinne Masiero, Pascal Demolon : pour contrer la mise en place de caisses automatiques qui menace leur emploi, les employés d’un « Hard Discount » montent en secret leur propre « Discount alternatif » en récupérant des produits qui auraient été gaspillés.

Foxcatcher, de Bennett Miller, avec Channing Tatum, Steve Carell, Mark Ruffalo : inspiré d’une histoire vraie, en 1988. Le richissime John du Pont engage le lutteur médaillé d’or olympique Mark Schultz pour monter un camp d’entraînement en vu des JO de Séoul. Les deux hommes, rejoints par Dave, le frère de Mark, plongent petit à petit dans leurs démons personnels qui les amènent vers une fin tragique.

version restaurée : Le Temps de l’Innocence (septembre 1993), de Martin Scorcese, avec Daniel Day-Lewis, Michelle Pfeiffer, Winona Ryder : étude de la haute-société new-yorkaise des années 1870, ses intrigues, ses secrets, ses scandales, ses rites, à travers le portrait d’un homme partagé entre deux femmes et deux mondes.

*Charlie Mortdecai, de David Koepp, avec Johnny Depp, Gwyneth Paltrow, Ewan McGregorl’historien d’art excentrique et très honorable Charlie Mortdecai, part à la recherche d’un tableau, volé par les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale, et qui serait la clef de la cachette de l’or du IIIe Reich.

*Une Merveilleuse Histoire du Temps, de James Marsh, avec Eddie Redmayne, Felicity Jones, Tom Prior : 1963, Angleterre. Le brillant étudiant en cosmologie à Cambridge, Stephen, cherche à donner une réponse simple et efficace au mystère de la création de l’Univers. Lorsqu’il tombe amoureux de l’étudiante en arts Jane Wilde, de nouveaux horizons s’ouvrent à lui. Mais le diagnostique tombe, implacable : il est atteint de la maladie de Charcot, qui va le tuer en l’espace de deux ans. Contre toute attente, alors qu’il perd l’usage de son corps, avec l’aide de Jane qu’il va épouser, son cerveau va reculer les limites de la physique. Ensemble, ils vont atteindre le vingt-et-unième siècle tout en approfondissant les études sur le temps.

*108 Rois-Démons, de Pascal Morelli, avec les voix de Sylvain Mounier, Mélissa Cornu, Hugues Hausman : Empire de Chine, XIIème siècle. Les Rois-Démons terrorisent tout le pays. Pour les vaincre, il faudrait avoir le courage de cent tigres, la force de mille buffles, la ruse d’autant de serpents… et une chance de pendu. Le jeune prince Duan n’a que ses illusions romanesques et de l’embonpoint. Zhang-le-Parfait n’a que son bâton de moine et tout un tas de proverbes incompréhensibles. La petite mendiante Pei Pei n’a que son bagoût et son grand appétit. Mais surtout, le prince Duan, le vieux moine et la petite mendiante ne savaient pas qu’il était impossible de vaincre les Rois-Démons. Alors ils l’ont fait !

Rendez-vous à Atlit, de Shirel Amitaï, avec Géraldine Nakache, Judith Chemla, Yaël Abecassis : Israël 1995, la paix semble enfin là. Dans la petite ville d’Atlit, trois sœurs, Cali, Darel et Asia se retrouvent pour vendre la maison héritée de leurs parents. Entre fous rires et complicité renaissante, elles voient réapparaître les doutes et les vieilles querelles, ainsi que d’étranges convives tapageurs. Le 4 novembre, Yizthak Rabin est assassiné et la paix est anéantie, mais les trois sœurs refusent de perdre espoir.

Someone You Love, de Pernille Fischer Christensen, avec Mikael Persbrandt, Trine Dyrholm, Eve Best : Thomas Jacob, célébre chanteur au parcours chaotique, revient au Danemark enregistrer un nouvel album, après de longues années à Los Angeles. Sa fille Julie, à qui il n’a pas parlé depuis des années, réapparaît dans sa vie et lui présente son petit-fils Noah. Malgré lui, Thomas s’occupe du jeune garçon, et sa relation avec lui va évoluer au point que sa vie pourrait en être bouleversée.

Listen Up Philip, de Alex Ross Perry, avec Jason Schwartzman, Elizabeth Moss, Jonathan Pryce : à la sortie de son deuxième roman, Philip est nerveux. La ville l’oppresse et la relation avec sa petite amie Ashley se détériore. Alors quand son idole Ike Zimmerman l’invite dans sa maison de vacances, Philip saute sur l’occasion pour retrouver sa sérénité et se concentrer sur son sujet préféré : lui-même.

Léa, un ange dans ma maison, de Jacques-Hervé Fichet, avec Stephan Petit, Jacques-Hervé Fichet, Lou-Emilie Alves : un scientifique, Cal Zimmerman, est interrogé à propos d’une expérience qu’il aurait mené deux ans auparavant. À cette époque, Abel, un homme fortement investi dans sa carrière au service d’un laboratoire de recherche scientifique, perd subitement sa femme et sa fille unique. Il traverse une période sombre de deuil et de solitude quand sa vie se voit bousculée par l’arrivée d’une enfant à l’image de sa fille. Bouleversé, il refuse de perdre la raison et affronte cette présence, apprenant à faire connaissance avec elle.

Marussia, de Eva Pervolovici, avec Dinara Droukarova, Marie-Isabelle Stheynman, Sharunas Bartas : Lucia, une maman russe de 35 ans, et Marussia, sa fille de six ans, errent dans les rues de Paris, valises en mains. Elles cherchent chaque nuit un endroit où dormir au gré des rencontres et du hasard. Malgré l’incertitude et le regard désapprobateur de leurs compatriotes, la mère et la fille partagent de tendres moments. Est-ce assez pour tenir ?


28 janvier :

version restaurée : Soleil Vert (juin 1974), de Richard Fleischer, avec Charlton Heston, Edward G. Robinson, Leigh Taylor-Youngen 2022, les hommes ont épuisé les ressources naturelles. Seul le soleil vert, sorte de pastille, parvient à nourrir une population miséreuse qui ne sait pas comment créer de tels aliments. Omniprésente et terriblement répressive, la police assure l’ordre. Accompagné de son fidèle ami, un policier va découvrir, au péril de sa vie, l’effroyable réalité de cette société inhumaine.

*Into the Woods, de Rob Marshall, avec Meryl Streep, James Corden, Emily Blunt, etc : quand les contes de fées se mélangent …

*Imitation Game, de Morten Tyldum, avec Benedict Cumberbatch, Keira Knightley, Matthew Goode : le biopic sur Alan Turing qui a déjà fait bien parlé de lui chez les Anglo-Saxons.

Toute Première Fois, de Noémie Saglio et Maxime Govare, avec Pio Marmai, Franck Gastambide, Camille CottinJérémie, 34 ans, émerge dans un appartement inconnu aux côtés d’Adna, une ravissante suédoise aussi drôle qu’attachante. Le début dʼun conte de fées ? Rien nʼest moins sûr car Jérémie est sur le point de se marier… avec Antoine.

Things People Do, de Saar Klein, avec Wes Bentley, Jason Isaacs, Vinessa Shaw : quand Bill, un père de famille dévoué, perd son travail du jour au lendemain, il n’a d’autre choix que d’entrer presque à son insu dans l’illégalité. Mais son amitié nouvelle avec un inspecteur de police menace de révéler sa double vie.

Les Nuits d’Été, de Mario Fanfani, avec Guillaume de Tonquédec, Jeanne Balibar, Nicolas Bouchaud : 1959, nord de la France. Michel et Hélène forment un table de couple parfaitement dans les normes, exemplaire. ais Michel cache un lourd secret : tous les week-end, il se retire dans sa villa secondaire et sous les yeux de Flavia, travesti expérimenté et ancien compagnon de la drôle de guerre, il devient Mylène. Sous leur influence, la villa Mimi devient le point de ralliement d’une petite communauté d’hommes jouant à être des femmes.

Snow Therapy, de Ruben Östlund, avec Johannes Bah Kuhnke, Lisa Loven Kongsli, Clara Wettergren : une famille suédoise en vacances dans les Alpes. Une avalanche se déclanche. Le mari prend la fuite. L’avalanche est arrêtée juste devant le restaurant, aucun dégât à déplorer. Mais l’équilibre du couple est fissuré.

Pioneer, de Erik Skjoldbjaerg, avec Askel Hennie, Wes Bentley, Stephanie Sigman1980, Norvège. Un gigantesque gisement de pétrole est découvert dans les profondeurs des fonds marins. L’État norvégien collabore avec les États-Unis pour débuter l’extraction du pétrole. Petter et son frère font partie des plongeurs envoyés dans les eaux abyssales pour cette mission. Lors de l’une de leurs descentes, un étrange accident arrive à l’un d’eux. Commence alors une incroyable quête de vérité.

*version restaurée : Pandora (juillet 1951), de Albert Lewin, avec James Mason, Ava Gardner, Nigel Patrick : à Esperanza, un village de la côte espagnole, Pandora, une jeune Américaine, est indifférente aux riches prétendants qui la courtisent. Après avoir finalement accepté d’épouser un coureur automobile, elle rencontre le propriétaire d’un yacht, Hendrick Van der Zee, qui n’est autre que le Hollandais Volant de la légende, condamné à errer sur les mers et à ne redevenir humain que six mois tous les sept ans. Or, sa malédiction ne sera levée que s’il rencontre une femme qui, par amour, acceptera de mourir pour lui…

version restaurée : La Dixième Victime (février 1967), de Elio Petri, avec Marcello Mastroianni, Ursula Andress, Elsa Martinellidans un futur proche, sont régulièrement organisées des chasses à l’homme, pendant lesquelles les meurtres sont autorisés, afin de canaliser l’agressivité et la violence des êtres humains. Les participants sont d’abord chasseurs, puis chassés, jusqu’à atteindre le nombre de 10 participations. Ceux qui parviennent à survivre jusqu’au bout deviennent alors riches et célèbres. Caroline arrive au dixième et ultime tour…

Hope, de Boris Lojkine, avec Justin Wang, Endurance Newton, Dieudonné Bertrand Balo’oen route pour l’Europe, Hope rencontre Léonard. Elle a besoin d’un protecteur, il n’a pas le coeur de l’abandonner. Dans un monde hostile où chacun doit rester avec les siens, ils vont tenter d’avancer ensemble, et de s’aimer.

Phoenix, de Christian Petzold, avec Nina Hoss, Ronald Zehrfeld, Nina Kunzendorfau lendemain de la Seconde Guerre Mondiale, Nelly, une survivante de l’Holocauste, revient chez elle sous une nouvelle identité. Elle découvre que son mari l’a trahie.

2 temps, 3 mouvements, de Christophe Cousin, avec Zacharie Chasseriaud, Antoine L’Écuyer, Aure AtikaVictor vient d’emménager au Québec avec sa mère. Dans son nouveau lycée, il accumule les retards et les rendez-vous chez le proviseur. Un jour, il assiste à un événement violent qui va le bouleverser et entraîner chez lui une perte totale de repères.

Nuits Blanches sur la Jetée, de Paul Vecchiali, avec Astrid Adverbe, Pascal Cervo, Geneviève MontaiguUn noctambule se promène chaque nuit sur la jetée du port où il passe une année sabbatique. Il rencontre là une jeune femme qui attend l’homme de sa vie. Quatre nuits, tant réelles que fantasmées, passées avec elle à discourir sur la vie, vont révéler l’amour que cet homme a pour cette femme.


Et une bonne année à vous tous ! N’hésitez pas à commenter pour partager les films qui vous tentent.

* : les films qui m’intéressent personnellement.

Publicités
About plumedunet (128 Articles)
Dévoreuse de romans et de séries télés, accro au cinéma. Scribouilleuse passionnée. Trois articles par semaine. Facebook : https://www.facebook.com/laplumedunet Twitter : https://twitter.com/RaphaelleSENNA

2 Comments on Janvier 2015 – cinéma

  1. Non, c’est trop! Propose-moi un classement, une sélection, ton opinion! Ce sont trop de films jetés pêle-mêle sur le tapis, et moi qui n’en verrai aucun!… Guide-moi dans cette forêt afin que je ne reste pas idiote!! parle-moi de ceux que tu a vus.

    J'aime

    • C’est à cela que servent les résumés et les astérisques ! Je fais déjà une sélection pour savoir quels films je vais évoquer. Si tu vas voir sur le site d’Allociné, qui est mon référant, tu verras qu’il y a des films dont je n’ai pas parlé.
      Après, pour les films que j’ai vu, je ferai des critiques, comme les autres, dans les semaines à venir.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :