The Hobbit – La Bataille des Cinq Armées

© http://www.allocine.fr/film/fichefilm-210516/photos/detail/?cmediafile=21160247

Le Hobbit : La Bataille des Cinq Armées
2014

Réalisateur : Peter Jackson.
Scénario : Peter Jackson, Guillermo del Toro, Philippa Boyens, Fran Walsh, d’après le roman Le Hobbit de Tolkien.
Casting : Martin Freeman, Ian McKellen, Richard Armitage, Benedict Cumberbatch, Orlando Bloom, Lee Pace, Manu Bennett, Luke Evans, Aidan Turner, Evangeline Lily, Cate Blanchett, Hugo Weaving, etc …

Résumé :

A la fin de la Désolation de Smaug, le dragon est sorti de la Montagne, et le Hobbit et ses compagnons nains le voient s’envoler vers Lacville. Là, Bard doit faire face au fléau qu’avait combattu sans succès son ancêtre, le dernier seigneur de Dale, la ville au pied de la Montagne. Mais battre le dragon ne suffit pas à récupérer la Montagne Solitaire et ses trésors. Thorin et sa compagnie s’y enferment, fortifient le Royaume d’Erebor. En face d’eux, les Hommes de Lacville, menés par Bard, devenu le Maître, et les Elfes Sylvestres à la suite de leur roi Thranduil, s’allient pour reprendre ce qui est leur de droit : pour les Elfes, des gemmes prises par le dragon bien des années auparavant ; pour les Hommes, une part du trésor promise par Thorin pour reconstruire leur ville. Mais d’autres ennemis arrivent. Gandalf, prévenu par le magicien brun Radagast, s’est enfoncé dans la forteresse de Dol Guldur pour affronter le Nécromancien et se retrouve face à un ennemi qu’il croyait mort et qui réussit à l’affaiblir et à l’enfermer. De là, le magicien gris assiste à la sortie d’une armée d’Orcs terrifiante dont le seul but est de détruire les nains et prendre le trésor du dragon. Ailleurs, Legolas et Tauriel, laquelle a été bannie par le roi sylvestre, découvre une quatrième armée tout aussi dangereuse, des Wargs montés par des gobelins des montagnes. Devant tant de menaces, le nouveau Roi-sous-la-Montagne se résout à faire appel aux siens en la personne de son cousin, le roi Daïn II Ironfoot. Mais Thorin est dévoré par le mal du dragon, la soif de l’or a pris possession de lui et une seule chose compte, retrouver l’Arkenstone, même si pour cela tous les êtres vivants doivent périr. Dans la plaine devant la Montagne, cinq armées se font face et des alliances se forment. Pour protéger leur liberté et la survie de leurs peuples, Hommes, Elfes et Nains doivent vaincre les armées Orcs et Wargs bien plus supérieures en nombre …

Billy Boyd, qui jouait Pippin dans la trilogie originelle, reprend sa chanson dans une version différente.

Mon avis :

Evidemment, si vous êtes un passionné du roman qui a donné ces trois films, vous n’allez pas vraiment appréciez ce dernier volume. Mais si vous n’êtes là que pour voir un film d’un réalisateur qui a déjà prouvé sa valeur, vous allez passer un très bon moment ! Du moins, c’est mon opinion.
Bien que Tolkien soit pour moi une référence incontournable et que je ne puisse pas m’empêcher de remarquer toutes les (nombreuses) différences avec le roman, j’ai bien aimé ce dernier film ! Comme d’habitude, les visuels sont remarquables, les acteurs sont talentueux, la musique est un chef d’oeuvre … Si je devais faire un top 3 des meilleurs compositeurs de musique de films, je citerais Hans Zimmer, Howard Shore et John Williams. Quant aux lieux de tournage … La Nouvelle-Zélande, terre de naissance de Peter Jackson, est définitivement l’un des plus beaux pays du monde !
J’ai vu beaucoup d’internautes se plaindre de l’histoire Kili/Tauriel, à mes yeux sans raison. Le roman n’offre pas de personnage féminin majeur ou de romance, comme le fait la trilogie du Seigneur des Anneaux, qui est beaucoup plus sombre, et ce serait un vrai suicide commercial de faire un film sans personnages féminins ou sans histoires d’amour. Ici, Jackson et Compagnie ont fait un travail excellent avec Tauriel et Kili qui s’inscrivent très bien dans le reste de l’histoire. 
Mention spéciale à Cate Blanchett qui va plus loin que jamais dans son interprétation de Galadriel et montre toute la puissance de l’Elfe qui possède l’un des trois Anneaux de Pouvoir elfiques ! Bon, les effets spéciaux ont une grande part à jouer dans cette transformation, donc +1 pour les effets spéciaux aussi. Les Elfes ont toujours été stupéfiants dans leur coordination et leur élégance, même s’ils sont d’abominables prétentieux.
Parmi les critiques négatives, j’ai aussi lu beaucoup de remarques sur le manque de logique de la Bataille en elle-même : les Elfes qui sautent par-dessus les Nains alors que ceux-ci avaient formés une ligne de défense en acier blindé, les mouvements des armées sur le terrain vus du ciel, l’entrée en guerre de Thorin et ses douze compagnons qui change toute la donne … J’avoue que ça ne m’a pas trop frappé sur le moment. Bien sûr, maintenant qu’on m’en parle, je me dis « Ah oui, en effet », mais quand je regardais le film, dans la salle sombre depuis près de deux heures, tout ce à quoi je pensais, c’était « Non, non, non, ne les tuez pas, argh, pas ça, waw, c’est super beau… » ! Et je crois bien que c’est tout ce qu’on peut demander à un film : nous donner du plaisir sur le moment. Après, on peut en discuter, critiquer, aimer, ne pas aimer, mais dans la salle, tant qu’on vibre avec les personnages, qu’on se noie dans la musique et les décors … Tout va bien !
Ce que j’ai trouvé passionnant, aussi, ce sont toute les références à la trilogie originelle, Le Seigneur des Anneaux. De Bilbo criant « Les Aigles arrivent ! » (The Eagles are Coming) à Legolas partant à la recherche de Grands-Pas (alias Aragorn), on sort de la salle en se disant « Tiens, et si je regardais pour la vingtième fois le SdA ? » …

Bande-annonce officielle.

Publicités
About plumedunet (128 Articles)
Dévoreuse de romans et de séries télés, accro au cinéma. Scribouilleuse passionnée. Trois articles par semaine. Facebook : https://www.facebook.com/laplumedunet Twitter : https://twitter.com/RaphaelleSENNA

1 Comment on The Hobbit – La Bataille des Cinq Armées

  1. Tres bon article, qui défend enfin ce film génial! Parce que les critiques y’en a assez 🙂
    C’est vrai que le film est différent du livre sur énormément de points mais on peut autant aimer le livre que ce film, ce qui nous montre d’autant plus le génie de PJ, car en plus d’être un putain de réalisateur, c’est également un artiste avec un talent fou pour l’écriture. Lui qui est un grand fan de JRR Tolkien, il a plutôt fait du bon boulot en nous offrant maintenant 6 chefs d’œuvre.
    Donc pour résumer, scénario excellent, acteurs au top, musique géniale, effets spéciaux de fou, c’est vrai que direct après on a envie de se refaire les trois hobbits, suivis des trois SdA.
    Petit bémol quand on fait ça, le seigneur des anneaux, (et Orlando Bloom) ont vieillit de 13ans, et en les regardant a la suite, ça se voit. Ce qui peut en gêner certains.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :