Valeurs Sûres

Connaissez-vous bien vos classiques ?

Un grand classique : Quatrevingt-treize, de Hugo - © http://www.folio-lesite.fr/Folio/livre.action?codeProd=A41823

Un grand classique : Quatrevingt-treize, de Hugo – © http://www.folio-lesite.fr/Folio/livre.action?codeProd=A41823

Non, je ne vais pas vous faire un test de culture générale … Quoique … Ce serait une manière de diversifier la production, vous ne croyez pas ? Enfin bon, on va rester à la forme … classique … pour l’instant !

Aujourd’hui je vous parle de ces romans qui sont généralement sous-titrés « à avoir lu au moins une fois dans sa vie pour ne pas mourir débile ». On va passer les Victor Hugo, les Flaubert, les Balzac et autres, on connaît cette chanson-là. Moi je vais vous présenter ceux dont on parle moins mais qui pourtant valent le détour … En français, comme en anglais ou en espagnol, d’à peu près tous les siècles ! Ne vous attendez pas à un article Wikipédia ; ici, on n’analyse pas, on évoque, on donne envie de lire …

Histoire de vous captiver, on commence avec ce que j’aime appeler « le trio gagnant », c’est-à-dire, les cultissimes Harry Potter, Le Seigneur des Anneaux et Narnia. D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours rangé ces trois-là ensemble.

Sûrement parce qu’ils sont de parfaits exemples d’heroïc-fantasy, soit du combat entre le Bien et le Mal, dans un monde magique, fantastique et dangereux. Bien que J.K. Rowling et C.S. Lewis, l’auteur de Narnia, restent très terriens, il m’apparaît indubitable que Le Seigneur des Anneaux, la grande oeuvre de Tolkien, cette fresque gigantesque qui se déroule aussi dans Bilbo le Hobbit et le Silmarillon, est à ranger dans la même boîte que l’histoire d’Aslan le grand lion et des Pevensie, rois et reines de Narnia.

Les Chroniques de Narnia, sept tomes réunis en un seul gros volume, sont des romans faciles à lire et réellement passionnants, quand bien même les analyses sur Interne vous diront que c’est en réalité un éloge au christianisme. Laissez de côté les critiques qui cherchent la petite bête partout et plongez-vous dans la magie de ce monde enchanteur où les animaux parlent, les arbres peuvent bouger et les rivières sont habitées par des naïades !

Quant à Tolkien, attendons donc la sortie du Hobbit 3 pour en parler plus avant. Mais si vous n’avez pas peur d’une langue riche et très « vingtième siècle », vous pouvez déjà commencer à lire Bilbo le Hobbit, qui est plus facile que Le Seigneur des Anneaux et contient des chapitres vraiment haletants, comme vous avez pu vous en rendre compte si vous avez vu les premiers films (le chapitre entre Gollum et Bilbo dans la caverne, entre autres …).

Couverture du premier Seigneur des Anneaux après la sortie du film - © http://www.gallimard.fr/Catalogue/GALLIMARD-JEUNESSE/Folio-Junior/Folio-Junior/Le-Seigneur-des-Anneaux7

Couverture du premier Seigneur des Anneaux après la sortie du film – © http://www.gallimard.fr/Catalogue/GALLIMARD-JEUNESSE/Folio-Junior/Folio-Junior/Le-Seigneur-des-Anneaux7

Néanmoins, ce n’est pas tout. Pour tout vous dire, j’aime bien les classiques du début du XXème, voire fin du XIXème. C’est pour ça que les romans dont je vous parle maintenant ne vont pas vous attirer à première vue. Mais faites-moi confiance, je sais de quoi je parle !
Il s’agit de trois romans européens sortis au XXème siècle : un français, un italien et un anglais. 

Le plus ancien est Le Grand Meaulnes, le seul roman de Alain-Fournier, sorti en 1913. Il raconte l’histoire d’Augustin Meaulnes vu par son ami François Seurel, dont les parents possédaient une pension pour de jeunes élèves. Augunstin est un jeune garçon un peu mystérieux, un peu rêveur, qui ne resemble pas aux garçons de cette époque. Un jour, il fugue de la pension, arrive dans un château à demi en ruine où l’on donne une fête en l’honneur des fiançailles du jeune seigneur, Franz de Galais et y fait la rencontre d’une jeune fille dont il tombe amoureux, mais qu’il perd aussitôt. Le roman retrace sa course effrénée pour la retrouver au fil des ans. L’écriture est simple, facile à lire, et l’ambiance, l’atmosphère, bien que le genre soit réaliste, est vaguement magique, fantastique.

Le deuxième est sorti en 1954. Il s’agit du très connu Sa Majesté des Mouches de William Golding. Je parie que vous le connaissez déjà, mais voilà quand même un petit résumé : le roman suit une bande d’enfants et jeunes adolescents échoués sur une île sans adultes, et qui doivent apprendre à survivre. Comme on peut s’y attendre, tout ne se déroule pas bien : guerres, alliances, amitiés et inimitiés font grandir ces jeunes bien plus vite qu’ils ne s’y attendaient. Le roman est plutôt sombre, l’atmosphère violente, car leur situation l’est.

Le dernier est un roman italien peu connu mais qui m’a beaucoup plu. Publié en 1956 par Italo Calvino, grand auteur italien, Le Baron Perché est le deuxième tome d’une trilogie intitulée Nos Ancêtres, mais il peut se lire à part. Il raconte l’histoire de Côme, un jeune noble du XVIIIème, qui décide un beau matin qu’il ne supporte plus la vie aristocrate de sa famille et qui s’échappe pour vivre dans les arbres. Jusqu’à sa mort, il ne repose plus le pied au sol, même quand il s’agit de séduire sa jeune voisine, Violette. Il espère ainsi montrer à ses contemporains l’inutilité de leur vie, et la possibilité d’une existence libre et heureuse. J’ai beaucoup apprécié ce roman, hymne à la nature et aux convictions personnelles.

Couverture de l'édition de La Bibliothèque Blanche - © http://www.gallimard.fr/Catalogue/GALLIMARD/La-bibliotheque-blanche-illustree/Le-baron-perche

Couverture de l’édition de La Bibliothèque Blanche – © http://www.gallimard.fr/Catalogue/GALLIMARD/La-bibliotheque-blanche-illustree/Le-baron-perche

J’aimerais aussi vous parler des Trois Mousquetaires et de Cent Ans de Solitude, mais cela sont de vrais classiques, malgré leurs presque deux siècles d’écart, vous les connaissez et vous n’avez pas besoin que je vous en reparle !

Publicités
About plumedunet (128 Articles)
Dévoreuse de romans et de séries télés, accro au cinéma. Scribouilleuse passionnée. Trois articles par semaine. Facebook : https://www.facebook.com/laplumedunet Twitter : https://twitter.com/RaphaelleSENNA

1 Comment on Valeurs Sûres

  1. Merci de partager ton enthousiasme, tes élans et la spontanéité de ta relation aux livres!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :