Rétrospective Robin Williams

Robin Williams - © https://flic.kr/p/oq3Azg

Robin Williams – © https://flic.kr/p/oq3Azg

Il y a une semaine tout juste, le grand Robin Williams nous quittait à l’âge de 63 ans. La tristesse est toujours là.
Retour sur la vie et le travail de cet homme formidable pour qui faire rire les gens était une vraie vocation.

 


Robin Williams
, avant d’être le formidable acteur que l’on connaît, c’est l’homme au grand cœur, celui qui faisait rire ses amis et sa famille même quand lui-même se sentait le cœur lourd… La preuve, son rôle dans Good Morning Vietnam lui a collé à la peau : il a soutenu toute sa vie l’armée américaine.

Né en 1951 à Chicago, rien dans sa famille ne le prédisposait à une carrière dans le septième art : un père dans la construction automobile, un demi-frère docteur. Ses études supérieures, bien que courtes, ne sont toujours pas révélatrices de son grand destin : sciences politiques.
Malgré tout, dans les années 70, il part à la célèbre Juillard School pour y étudier le thèâtre.
Tout au long de sa longue carrière, Robin Williams a dû conjuguer une vie professionnelle riche et une vie personnelle mouvementée.

L’intro de Mork et Mindy

Néanmoins, c’est l’acteur qui intéresse le public, à juste titre !
Robin Williams était un grand acteur, qui a joué dans des films devenus cultes.
Il commence sa carrière avec la série Happy Days et sa dérivée Mork et Mindy, en se faisant repérer par Gary Marshall (Pretty Woman, The Other Sister, The Princess Diaries, Valentine’s Day) lors d’une audition en 1974. Son sens de l’humour et son talent d’improvisation font de son personnage, l’extraterrestre Mork, un personnage culte pour les générations qui le découvrent. Il remporte grâce à ce rôle en 1978 un Golden Globe.
Mais c’est sur grand écran qu’il se révèle talentueux : en 1980, Popeye, de Robert Altman ; en 1982, Le Monde Selon Garp, adapté du célèbre roman de John Irving.



En 1987, c’est la consécration avec
Good Morning, Vietnam, le devenu culte film de Barry Levinson, sur la guerre du Vietnam.

 

Il enchaîne ensuite les premiers rôles : Le Cercle des Poètes Disparus, Hook, Mrs Doubtfire, Jumanji, Harry dans tous ses états, L’homme bicentenaire, A.I. Intelligence Artificielle

En 1997, il reçoit l’Oscar du meilleur second rôle pour Will Hunting, le film qui a propulsé Matt Damon et Ben Affleck au statut de stars.

Précisions aussi que le Génie dans Aladin, qui en a fait danser plus d’un, c’est lui.
Très récemment, on a pu le voir sous les traits du président Théodore Roosevelt dans La Nuit au Musée 1 et 2. Le 3 sortira prochainement, ce qui nous permettra de revenir sur cette saga à se tordre de rire !


L’année dernière, il jouait Eisenhower dans Le Majordome.

Le dernier film à être sorti du vivant de l’acteur est The Angriest Man In Brooklyn, en réalité un remake d’un film israélien.

 

Histoire de rendre hommage au très regretté Robin Williams, je vous propose une semaine sous le signe du rire, que l’on achèvera avec un film brillant mais méconnu du grand homme, L’Homme Bicentenaire.

Publicités
About plumedunet (128 Articles)
Dévoreuse de romans et de séries télés, accro au cinéma. Scribouilleuse passionnée. Trois articles par semaine. Facebook : https://www.facebook.com/laplumedunet Twitter : https://twitter.com/RaphaelleSENNA

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :